«  La pandémie a montré que toutes les vies n’ont pas la même valeur  »

Posted by

Un an après le début du confinement en France, la pandémie de Covid-19 a coûté la vie à plus de 2,6 millions de personnes dans le monde. À l’aune des mesures contraignantes prises par les États, quel prix est-on prêts à payer pour sauver une vie humaine ? Didier Fassin, anthropologue et médecin qui se partage entre la France et les États-Unis, avait livré son analyse fin 2020 au Journal du CNRS. Proposant un vaste tour d’horizon sanitaire, socio-économique et juridique de ce que cette crise a révélé dans ses singularités et ce que cela sugère quant à l’évolution de nos sociétés.

« Même s’il ne faut aucunement en minimiser la gravité, Covid-19 n’est exceptionnel ni par son infectiosité ni par sa létalité. La rougeole, par exemple, est plus contagieuse et fut, avant la vaccination, plus mortelle. Le caractère unique de la situation actuelle ne tient donc pas tant à la maladie elle-même qu’à la réponse qui lui a été apportée. »

 

Lien vers l’article : cliquer ici.

Autres articles