17’000 scientifiques démontent le mythe de la pandémie

Déclaration choc des participants au Sommet mondial du Covid. Des spécialistes passent en revue l'ensemble de la «catastrophe orchestrée», des soi-disant vaccins aux mesures liberticides inutiles et socialement dévastatrices.

Partager

Des révélations massives sur cette vidéo (sous-titrée en français)

17 000 médecins et scientifiques médicaux de réputation internationale viennent de publier une déclaration qui remet en cause l’ensemble du récit et des mesures imposées aux habitants de notre planète depuis l’éclatement de l’épidémie de Covid-19 début 2020. Leurs affirmations, qui paraîtront peut-être choquantes à certains, sont graves et sans concession.

lls accusent de crimes contre l’humanité l’industrie pharmaceutique, les autorités médicales et de santé publique, ainsi que les médias qui ont relayé sans débat leur discours unilatéral. Tout y passe: les pressions souvent violentes pour imposer la vaccination – malgré les graves et nombreux effets secondaires des «vaccins» encore en phase expérimentale -, l’imposition des masques et des confinements causant d’immenses dégâts psycho-sociaux – malgré leur inutilité démontrée par des centaines d’études ainsi que l’exemple de la Suède, la disqualification frauduleuse et l’interdiction de traitements précoces bon marché et efficaces…

Ces scientifiques ont participé à l’International Covid Summit qui s’est tenu en avril 2022. Parmi les initiateurs de la déclaration qui suit: le Dr Robert Malone, le Dr Peter McCullough, le Dr Ryan Cole, Harvey Risch, MD, PhD, la Dre Lynn Fynn, la Dre Mary Talley Bowden, le Dr Richard Urso (voir liste des premiers signataires ci-dessous).

Les intertitres sont de la rédaction de Covidhub 

17 000 médecins et scientifiques médicaux déclarent que:

«L’état d’urgence médicale doit être levé, l’intégrité scientifique restaurée et les crimes contre l’humanité traités.

Nous, médecins et scientifiques médicaux du monde entier, unis par notre loyauté au serment d’Hippocrate, reconnaissons que les politiques de santé publique désastreuses sur le Covid-19, imposées aux médecins et à nos patients, sont l’aboutissement d’une alliance médicale corrompue d’institutions pharmaceutiques, d’assurance et de soins de santé, ainsi que des fonds d’investissements financiers qui les contrôlent. Ils ont infiltré notre système médical à tous les niveaux, et sont protégés et soutenus par une alliance parallèle de grandes technologies, de médias, d’universitaires et d’agences gouvernementales qui ont profité de cette catastrophe orchestrée.

Une illusion de consensus scientifique

Cette alliance corrompue a compromis l’intégrité de nos sociétés médicales les plus prestigieuses auxquelles nous appartenons, générant une illusion de consensus scientifique en substituant la vérité à la propagande. Cette alliance continue de faire avancer des affirmations non scientifiques en censurant les données, en intimidant et en licenciant des médecins et des scientifiques pour avoir simplement publié des résultats cliniques réels ou traité leurs patients avec des médicaments éprouvés et vitaux. Ces décisions catastrophiques se sont faites aux dépens des innocents, qui sont forcés de subir des dommages à la santé et des décès causés par la suspension intentionnelle de traitements adéquats et urgents, ou à la suite d’injections de thérapie génique forcées, qui ne sont ni sûres ni efficaces.

Pas de de consentement éclairé pour le patient

La communauté médicale a refusé aux patients le droit humain fondamental de fournir un véritable consentement éclairé pour les injections expérimentales de COVID-19. Nos patients sont également empêchés d’obtenir les informations nécessaires pour comprendre les risques et les avantages des vaccins, et leurs alternatives, en raison de la censure généralisée et de la propagande diffusée par les gouvernements, les responsables de la santé publique et les médias. Les patients continuent d’être soumis à des confinements forcés qui nuisent à leur santé, à leur carrière et à l’éducation des enfants, et nuisent aux liens sociaux et familiaux essentiels à la société civile. Ce n’est pas une coïncidence. Dans le livre intitulé COVID-19: The Great Reset (COVID-19 : La grande réinitialisation), les dirigeants de cette alliance ont clairement déclaré que leur intention était de tirer parti du COVID-19 comme d’une «opportunité» pour réinitialiser l’ensemble de notre société mondiale, de notre culture, de nos structures politiques et de notre économie.

Mettre fin à cette crise orchestrée

Nous, 17 000 médecins et scientifiques médicaux du Sommet mondial du COVID représentons une communauté médicale mondiale beaucoup plus vaste et éclairée qui refuse d’être compromise. Elle est unie et prête à risquer la colère de l’alliance médicale corrompue pour défendre la santé de ses patients.

La mission du Sommet mondial COVID est de mettre fin à cette crise orchestrée, qui a été imposée de manière illégitime au monde, et de déclarer officiellement que les actions de cette alliance corrompue ne constituent rien de moins que des crimes contre l’humanité.

Le besoin d’une relation sacrée médecin-patient

Nous devons restaurer la confiance de la population dans la médecine, qui commence par un dialogue libre et ouvert entre les médecins et les scientifiques médicaux. Nous devons rétablir les droits médicaux et l’autonomie des patients. Cela inclut le principe fondamental de la relation sacrée médecin-patient. Le besoin social d’une telle relation se fait attendre depuis des décennies. Et par conséquent nous, médecins du monde, nous sentons appelés à agir.

Après deux ans de recherche scientifique, des millions de patients traités, des centaines d’essais cliniques réalisés et des données scientifiques partagées, nous avons démontré et documenté notre succès dans la compréhension et la lutte contre le COVID-19. En examinant les risques par rapport aux avantages des décisions politiques majeures, notre Sommet mondial COVID de 17’000 médecins et scientifiques médicaux du monde entier est parvenu à un consensus sur les principes fondamentaux suivants :

Dix principes fondamentaux

  1. Nous déclarons, et les données le confirment, que les injections expérimentales de thérapie génétique COVID-19 doivent cesser.
  2. Nous déclarons que les médecins ne devraient pas être empêchés de fournir un traitement médical sauvant des vies.
  3. Nous déclarons que l’état d’urgence nationale, qui facilite la corruption et prolonge la pandémie, devrait être immédiatement résilié.
  4. Nous déclarons que la liberté de pratique médicale ne devrait plus jamais être violée, et toutes les restrictions de voyage et sociales doivent cesser.
  5. Nous déclarons que les masques ne sont pas et n’ont jamais été une protection efficace contre un virus respiratoire en suspension dans l’air dans le milieu communautaire.
  6. Nous déclarons que le financement et la recherche doivent être mis en place pour les dommages causés par la vaccination, la mort et la souffrance.
  7. Nous déclarons qu’aucune opportunité ne devrait être refusée, notamment dans l’éducation, la carrière, le service militaire ou les soins médicaux, en raison de la réticence à prendre une injection.
  8. Nous déclarons que les violations du premier amendement et la censure médicale par le gouvernement, les entreprises de technologie et de médias devraient cesser et que la Déclaration des droits devrait être maintenue.
  9. Nous déclarons que Pfizer, Moderna, BioNTech, Janssen, Astra Zeneca et leurs facilitateurs ont caché et délibérément omis des informations sur la sécurité et l’efficacité aux patients et aux médecins, et qu’ils devraient être immédiatement inculpés pour fraude.
  10. Nous déclarons que le gouvernement et les agences médicales doivent être tenus responsables. »

Les premiers signataires

Dr. Ira Bernstein, co-founder, Canadian Covid Care Alliance; lecturer, Dept. of Family and Community Medicine, University of Toronto

Dr. Paul E. Alexander, clinical epidemiologist, former WHO-PAHO and US HHS consultant/senior Covid Pandemic advisor

Dr. Pierre Kory, critical care and pulmonary medicine specialist, former Chief of Critical Care Service and Medical Director of Trauma and Life Support Center at University of Wisconsin

Dr. Héctor Carvallo, former professor of Internal Medicine, Universidad de Buenos Aires, former Director Ezeiza Hospital, Buenos Aires, Argentina

Dr. Mobeen Syed, physician, computer scientist, CEO of DrBeen Corp (US), clinical consultant (Pakistan)

Dr. Paul E. Marik, professor of medicine and Chief of Pulmonary and Critical Care Medicine, Eastern Virginia Medical School

Dr. Flavio Cadegiani, endocrinologist & visiting professor, faculty of Floriano (FAESF); ad hoc consultant, Brazilian Health Regulatory Agency (Anvisa); consultant for National Commission for Incorporation of New Technologies, Devices and Drugs, Brazil

Dr. Marc G. Wathelet, molecular biologist, innate immunology and coronavirus expert, consultant, Belgium

Dr. Tess Lawrie, Director, The Evidence-Based Medicine Consultancy Ltd; founder, British Ivermectin Recommendation Development; CEO of non-profit Ebmcsquared CiC

Dr. Eivind H. Vinjevoll, senior consultant of anesthesiology and intensive care medicine, chief medical advisor of emergency medicine, Volda, Norway

Dr. Heather Gessling, family medicine doctor in Columbia, Missouri

Dr. Mark McDonald, double board-certified child and adolescent psychiatrist, Los Angeles, California

Dr. Olufemi Emmanuel Babalola, professor of ophthalmology, IP HOD Surgery, Bingham University, Jos/Karu, Nigeria

Dr. Richard Urso, scientist, sole inventor of an FDA-approved wound healing drug, former Chief of Orbital Oncology at MD Anderson Cancer Center

Dr. John Littell, family physician, with practices in Kissimmee and Ocala, Florida

Dr. Ryan Cole, board-certified pathologist, CEO of Cole Diagnostics, Boise, Idaho

Dr. Brian Tyson, family medicine doctor, Urgent Care Covid Clinic, Imperial Valley, California

Prof. Andrea G. Stramezzi, Italy

Dr. Zsuszanna Ragó, specialist in coronavirus, primary care; IVERCOV project leader, University of Debrecen, Hungary

Dr. Robert W. Malone, gene therapy, bio-defense, vaccines and immunology; discoverer of in-vitro and in-vivo RNA transfection and architect of mRNA vaccine platform

Dr. Jean-Jacques Rajter, critical care, pulmonary medicine, sleep medicine

Dr. Wong Ang Peng, Malaysian Alliance for Effective Covid Control (MAECC)

Dr. Peter McCullough, clinical cardiologist, preventive cardiology and advanced lipidology, former vice chief of internal medicine at Baylor University Medical Center

Dr. Jose Iglesias, associate professor, Hackensack Meridian School of Medicine at Seton Hall

Dr. Geert Vanden Bossche, virology, vaccine R&D, former Sr Ebola Program Manager, Global Alliance for Vaccines & Immunization (GAVI), former Head of Vaccine Development Office, German Center for Infection Research

Dr. Li-Meng Yan, independent virologist, former researcher, Hong Kong University

Dr. Yoav Yehezkelli, lecturer, Tel Aviv University; former director of research and primary care medicine, Meuhedet Health Services; co-founder of Israeli epidemic management team

Dr. Catherine L. Lawson, research professor, Institute for Quantitative Biomedicine, Rutgers University, Piscataway, New Jersey

Dr. Barton Lane, emeritus professor of diagnostic radiology, Stanford University Medical Center, Palo Alto, California

Dr. Domingo Luis Cáceres Ortiz, family medicine specialist, president of the Medical Foundation of the College of Surgeons of Puerto Rico

Dr. Grace Lu-Yao, professor and vice-chair, Department of Medical Oncology, Thomas Jefferson University, Philadelphia, Pennsylvania

Dr. Claudio Saliba de Avelar, medical coordinator, Espaço Mulher, Pardini Institute, Belo Horizonte, Brazil

Dr. Claudia Chaufan, professor, Health Policy and Global Health, York University, Toronto

Dr. Gregory Dembo, director of Transplant Anesthesia, University of Washington Medical Center, Seattle, Washington

Dr. Paul Carter, orthopedic surgeon, Los Angeles County-USC Medical Center, California

Dr. Panayiotis A. Ellinas, family medicine, former US Army Lt Colonel and Army Surgeon General Subject Matter Expert in preventive medicine

Dr. Mark Dunphy, nuclear medicine physician, Memorial Sloan Kettering Cancer Center, New York, New York

Dr. Brian J. Koos, maternal and fetal medicine, UCLA Medical Center, Los Angeles, California

Dr. Vladimir Algarin, general practitioner, Carolina, Puerto Rico

Dr. Sandra Bezares, internal medicine specialist, Caguas, Puerto Rico

Dr. Alberto Pupi, professor of clinical pathophysiology, University of Florence Medical College, Italy

Dr. Thomas A. Johnson, internal medicine, Ascension Medical Group, Brookfield, Wisconsin

Dr. Orest Stecyk, family medicine, UH Cleveland Medical Center, Cleveland, Ohio

Dr. Peter Parry, associate professor, child & adolescent psychiatry, The University of Queensland, Brisbane, Australia

Dr. Giovanni Frajese, endocrinology and cancer research; associate professor, Applied Medical Technical Sciences, University of Rome “Foro Italico”, Rome, Italy

Dr. Eric Wargotz, Clinical Professor of Pathology & Laboratory Medicine, the George Washington University School of Medicine, Washington, DC

Dr. Phillip Sirota, Veterans Affairs Health Care System, Phoenix, Arizona

Dr. Donald W. Miller, retired Professor Emeritus of Surgery, former Chief of Division of Cardiothoracic Surgery, University of Washington School of Medicine, Seattle, Washington

Dr. Xiaoxu Lin, former microbiologist, Walter Reed Army Institute of Research, Viral Diseases Branch, former in-theater infectious diseases surveillance lab head, US Army

Dr. R. Duane Cook, thoracic and cardiovascular surgeon, University of Florida Health

Dr. Sylvia Monserrate Nunez Fidalgo, general practitioner, San Juan, Puerto Rico

Dr. Ming Chu Wang, Department of Anesthesia, National Taiwan University Hospital, Taipei, Taiwan

Dr. Ondrej Halgas, biomedical researcher, University of Toronto, Canada

Dr. Mark Kreimer, board certified emergency medicine physician, Brooklyn, New York

Dr. Ram Duriseti, clinical associate professor, Stanford University Division of Emergency Medicine, Palo Alto, California

Dr. Kraig Lage, diagnostic radiology, University Of Missouri HealthCare, Columbia, Missouri

Dr. Annie L. Emmick, board certified pediatric specialist, Northwestern Medicine, Illinois

Dr. Mario Beauregard, neuroscientist, Department of Psychology, University of Arizona

Dr. Brent Stewart, Emeritus Professor, Diagnostic Physics, University of Washington School of Medicine, Seattle, Washington

Dr. Andrei N. Tchernitchin, director of Laboratory of Experimental Endocrinology and Environmental Pathology ICBM, Faculty of Medicine, University of Chile

Dr Simon J Thornley, public health physician, lecturer and researcher in epidemiology and biostatistics, University of Auckland, New Zealand

Dr. Spiro P. Pantazatos, Assistant Professor of Clinical Neurobiology (Psychiatry) at Columbia University, research scientist at New York State Psychiatric Institute

Dr. Marialuisa Partisani, deputy head, general medicine, HIV infection care center, Hopitaux Universitaires de Strasbourg, France

Professor Fernando Nobre, Médical School University of Lisbon; founder and President of AMI (International Medical Assistance Foundation); recipient of the Légion d‘Honneur

Dr. Allesandro Santin, professor of obstetrics, gynecology, and reproductive sciences, Yale School of Medicine; Disease Aligned Research team leader, Yale Cancer Center

Dr. Marie Kuffner, former professor of clinical anesthesiology and former chief of staff, UCLA Medical Center; past president of the California Medical Association


 

 

 

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.