Etats-Unis: 40 fois plus de fausses couches et de morts-nés

Partager

 

Les données ci-dessous sont extraites par OpenVAERS, une organisation privée fondée par Liz Willner (mère d’un enfant handicapé par un vaccin avant l’épidémie Covid), qui extrait des données officielles du Système de notification des effets indésirables des vaccins (VAERS) aux Etats-Unis pour les rendre plus lisibles au public. A noter que les notifications post-vaccinales (qui ne représenteraient selon les études que 1 à 10% des cas réels) ne sont pas des preuves absolues de causalité.

OpenVAERS est accusé par des médias, des officines de fact-checking et des agences étatiques d’utiliser de manière tendancieuse des données officielles afin de promouvoir une « désinformation anti-vax ».

Cela n’empêche pas qu’on observe dans tout le monde occidental un recul de la natalité et une hausse des fausses couches. Des médecins indépendants comme James Thorp (voir ci-dessous) rapportent également une progression jamais vue de morts prénatales.

Selon les chiffres présentés ci-dessus par Open VAERS, le nombre de fausses couches (misscarriages) et de mortinaissances (stillbirths) a augmenté de 4070% depuis le lancement de la campagne de vaccination Covid début 2021. La hausse est inférieure en 2022, dont les chiffres ne couvrent pas encore l’année entière.

Les troubles menstruels auraient également fait un bond impressionnant:

Pour saisir l’ampleur réelle des impacts du vaccin ARNm, une étude de Harvard rappelle que seul un petit pourcentage des lésions réelles des injections sont signalées au VAERS.

Le gynécologue et obstétricien James Thorp confirme l’explosion de la mortalité des bébés

Dans le film Morts subitement, il observe une explosion de mortalité de bébés comme jamais auparavant. A Waterloo (Canada), 83 morts nés pour environ 4’000 accouchements. Il y a eu 13 morts-nés sur une période de 124 heures.

Par ailleurs, on compte 1’200 fois plus d’anomalies menstruelles, de même que: augmentation des malformations congénitales, risque de cardiopathie fœtale, arythmie, malformations cardiaques, ralentissement significatif de la croissance du fœtus, réduction significative du liquide amniotique, arrêt cardiaque du fœtus.

Les bébés, indique-t-il, ont des crises cardiaques dans l’utérus. Le vaccin provoque un effet inflammatoire important, qui engendre des dommages, des lésions, la destruction et la mort pendant la grossesse.

 

 

 

 

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.