Convoi de la liberté en Europe: des milliers de routiers convergeront vers Bruxelles

Le Canada a montré la route. Les camionneurs du «Freedom Convoy 2022», qui assiègent Ottawa depuis une semaine, semblent avoir réveillé quelques esprits frondeurs de l’autre côté de l’Atlantique. Si bien que des milliers de conducteurs de poids lourds européens commencent à s’organiser pour faire route sur Bruxelles le 14 février prochain.

Une série de rassemblement de routiers est déjà prévue à partir du 7 février, y compris en Suisse. Mais c’est bien entendu l’Union européenne qui est visée, au cas où serait instauré un passeport Covid pour les déplacements.

Au Canada, le mouvement a pris de l’ampleur à partir de l’obligation vaccinale pour les chauffeurs allant au Grand Nord ou ou aux Etats-Unis. Il existe en Europe une forte pression pour contrôler le statut vaccinal des transporteurs, même si beaucoup d’Etats sont en train de lever les restrictions sanitaires.

Pourtant, le 27 janvier, quelques semaines après qu’Emmanuel Macron a pris la présidence tournante du Conseil, l’Union recommande la création d’un certificat Covid numérique «visant à faciliter la libre circulation en toute sécurité pendant la pandémie». Une nouvelle application permettrait de rassembler nos données de santé et de pouvoir montrer patte blanche aux frontières des membres de l’Union européenne, selon les mesures en vigueur dans chacun d’eux. Emmanuel Macron, à plus grande échelle, maintient donc le cap «plus de contrôle pour plus de liberté». Une politique qui n’avait pourtant pas rencontré un franc succès lors de la première intervention du président français au Parlement européen.

Même l’UE semble vouloir éviter de braquer les routiers en leur assurant des exceptions, le mouvement des camionneurs en gestation adopte une attitude de défense générale des libertés en tendant la main aux autres secteurs de la population.

Le groupe Telegram World Freedom Convoy avait déjà rassemblé le 2 février 44’000 membres, il contient les dates et lieux de rassemblement pour tous les pays. Le rendez-vous de Bruxelles exigera l’abolitioon du pass vaccinal et des restrictions qui lui sont liées.

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.