Partager

 

Vigoureuse intervention (sous-titrée en français) au Parlement australien du sénateur Gerard Rennick, du parti libéral national (agrarien). Il dénonce une « énorme escroquerie sanitaire ». Ses propos concernent l’Australie, mais pourraient s’appliquer de façon similaire dans tout autre pays occidental.

Rennick parle des conflits d’intérêts des hommes politiques qui ne se donnent même pas la peine de lire les contrats avec BIG PHARMA, et acceptent le fait que les substances injectées ne soient pas déclarées. Et aussi des experts de santé publique clairement liés aux pharmas qui n’ont même pas lu les rapports d’essais cliniques de Pfizer, rapports démontrant qu’il n’y a aucune preuve d’efficacité et de sécurité des vaccins ARNm produits en quelques semaines.

Surmortalité après une vaccination de masse, pourquoi?

Il s’étonne qu’après avoir vacciné plus de 20 millions de personnes, on enregistre 10 millions de malades du Covid. Et aussi de la surmortalité de 8700 personnes en 2021 alors que la « vaccination » menée au pas de charge aurait dû au contraire réduire le nombre de décès. On a enregistré chez les vaccinés plus de 140’000 lésions, ce qui dépasse les effets secondaires cumulés de tous les autres vaccins depuis 1970.

Le sénateur, qui reçoit chaque jour des messages et des téléphones de victimes des injections, demande à ses collègues « plus d’humanité ». Tant de gens souffrant de troubles graves, de perte d’emploi. Pourquoi maintenir une « telle contrainte », pourquoi continuer à refuser aux personnes le droit de savoir et de contrôler ce qui entre dans leur corps? demande-t-il.

 

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.