Démission du Chef de la santé publique jurassien

Posted by

Nicolas Pétremand a démissionné de son poste de Chef de service de la Santé publique du canton du Jura, ne pouvant plus cautionner les politiques mises en œuvre par les autorités.

Commentaire d’un internaute :

« Il dénonce une absence de « raisonnement », une précipitation dans les décisions liées à la crise sanitaire. Son hostilité au passeport sanitaire, dont il dénonce l’absence de base scientifique, n’est en outre plus compatible avec sa fonction. Lors du rassemblement de 5000 personnes à Moutier il avait déjà fait part de son trouble devant l’absence de cluster.

De plus, alors que la situation épidémique dans le Jura est inexistante depuis des mois, tous les moyens sont pourtant déployés pour continuer à maintenir la pression et pousser les gens à l’injection. C’est ainsi que les écoliers sont désormais systématiquement testés pour faire remonter à tout prix les cas, contraindre à la quarantaine et maintenir coute que coute le narratif catastrophiste incitant à se faire injecter.

C’est sans doute cet ensemble de mesures délirantes que monsieur Pétremand avait toujours plus de peine à assumer. Il en tire la conclusion qui s’impose: ses convictions ne lui permettent plus de couvrir les décisions des autorités. Honneur à lui!

Sans doute, saisit-il également que partout craque le verni scientifique des décisions folles qui nous sont imposées.

C’est en tous les cas un joli coup de pouce donné aux opposants à la loi Covid.

Un chef de service cantonal de la santé publique qui ne peut plus couvrir les décisions de ses supérieurs et qui exprime son hostilité au passeport sanitaire en pleine campagne contre la loi covid ( qui constitue à l’insu d’un grand nombre la base légale du passeport sanitaire), voilà qui doit être relayé partout. »

© Cet article paru le 26.05 2021 est reproduit avec l’autorisation des Editions D+P SA, société éditrice du Quotidien Jurassien.

Autres articles