Des malades et des morts vaccinés dans des EMS suisses: porte ouverte à la 3e dose ?

Dans une maison de retraite, des résidents doublement vaccinés sont tombés malades du Covid. Certains sont décédés. La porte serait-elle ainsi ouverte à la 3e dose ? Non, assurent les autorités sanitaires fédérales (OFSP). Pourtant, certains confirment que les cantons la préparent en coulisses. Et la Suisse a déjà acheté des millions de doses supplémentaires.

Sur 56 résidents de l’EMS Sankt Nikolaus, dans le Haut-Valais, 8 sont tombés malades, dont 4 sont ensuite décédés, rapporte Le Matin dans un article du 26 septembre dernier.

Selon le média, « un scénario similaire se dessine au centre de soins Embrach dans le canton de Zurich: malgré la vaccination, sept résidents ont été infectés, et deux d’entre eux sont décédés. Des clusters ont également été signalés près de Winterthur, de Zermatt, et en Argovie. »

La 3e dose pointerait-elle le bout de sa seringue dans le sillage de ces clusters ? Alors que dans d’autres pays, la campagne de rappel bat déjà son plein – ou est sur le point de le faire – l’agence du médicament Swissmedic ne l’a pas encore approuvée.

Pas de « conséquences fâcheuses » suite à une 3e dose ?

Toujours est-il que deux jours après les événements relatés, le même média se voulait déjà rassurant et affirmait, en se basant sur une étude américaine, que « se faire injecter une 3e dose de vaccin Pfizer ou Moderna ne provoque pas de nouvelles conséquences fâcheuses. »

Et pourtant, aujourd’hui 29 septembre, l’Office fédéral de la santé publique a annoncé qu’il ne recommande pas la 3e dose « pour l’instant », en raison de la baisse actuelle de tous les indicateurs de la pandémie. Mais l’office « reste prudent » avec l’arrivée de l’automne peut-on lire – toujours sur le site du Matin – suite à une conférence de presse des autorités sanitaires.

Le « booster » semble malgré tout s’approcher à grands pas… même s’ils sont silencieux : « Michael Jordi, secrétaire général de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux de la santé, confirme que les cantons s’y préparent déjà en coulisses », apprend-on encore sur le site du Matin.

« La Suisse dispose d’assez de vaccins ARN pour revacciner sa population tous les semestres dès 2021 »

On osera dire que le suspense n’est pas totalement insoutenable, puisque la Suisse a déjà refait ses stocks, comme le relevait récemment le média en ligne Heidi News : « Le Conseil fédéral a annoncé mercredi 25 août 2021 avoir signé un contrat avec Pfizer à hauteur de 14 millions de doses supplémentaires en 2022 et 2023. Avec les doses déjà précommandées à Moderna, la Suisse dispose d’assez de vaccins ARN pour revacciner sa population tous les semestres dès 2021. »

[rule type= »basic »]

Pour aller plus loin :
  • Antoine Flahaut, épidémiologiste (8 septembre 2021): « Je ne vois pas de justificatif très clair pour la 3e dose »

Voir aussi sur CovidHub :

 

 

 

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.