Des sénateurs français dénoncent les pressions subies

L’adoption éclair d’une loi portant atteinte aux libertés fondamentales pour « lutter contre la pandémie » rend dubitatifs une grande partie de la population et des élus.

Certains évoquent même un vote « pistolet sur la tempe ». Pourquoi un tel arsenal, alors qu’un pays comme la Suède, qui n’a jamais imposé aucune de ces mesures, ne connaît pas une situation plus problématique qu’en France, bien au contraire ?

Pourquoi, ajoutent certains, des mesures dignes d’une épidémie d’Ebola ou de la peste alors que la létalité du Covid-19 reste évaluée comme celle d’une grippe saisonnière un peu forte, sans conséquences anormales pour les personnes de moins de 70 et même 80 ans ?

A ces questions de fond s’ajoute, pour les parlementaires, une question de forme.

Dans cet article publié sur le site « Public Sénat », des sénatrices et sénateurs s’insurgent contre la manière dont l’exécutif a fait adopter le texte de loi sur le passe sanitaire.

Lire l’article : cliquer ici.

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.