Des sportifs se retrouvent sur la touche (voire pire) après leur vaccination

Le joueur de tennis français Jérémy Chardy a dû interrompre sa saison, en raison d’effets secondaires handicapants liés à sa vaccination. En août dernier, deux cas de sportifs italiens dans la même situation ont été rapportés. Dans le monde anglophone, 15 cas « d’effondrement » et de décès « inexplicables » seraient à déplorer.

Le tennisman de 34 ans s’est confié à l’AFP, apprend-on notamment dans le journal L’Equipe. Il évoque de violentes douleurs partout dans le corps, dès qu’il fait un effort physique. « Depuis que j’ai eu mon vaccinj’ai un problème, j’enchaîne les galères. Du coup, je ne peux pas m’entraîner, je ne peux pas jouer (…) Pour l’instant ma saison s’est arrêtée, je ne sais pas quand je reprendrai. »  Jérémy Chardy dit regretter d’avoir été injecté, « mais je ne pouvais pas savoir (…) Le problème, c’est qu’on manque de recul sur le vaccin. »

Fin août dernier, c’est le footballeur espagnol Pedro Obiang qui était fauché par une myocardite et une pneumonie monolatérale, trois jours après l’injection. Le milieu de terrain du Club italien de Sassuolo ne s’est pas exprimé publiquement, mais il serait à l’arrêt probable pour au moins six mois. Un certain flou a régné autour de la nouvelle dans un premier temps, l’entourage ayant d’abord laissé entendre que le joueur était atteint du Covid. Dans les médias, le médecin de l’équipe avait émis des doutes quant au lien entre l’affection cardiaque et l’injection.

A la même période, la professionnelle du volley de Bergame Francesca Maron racontait son « calvaire » (selon ses propres termes), rencontrant une certaine circonspection de la part des médias. « J’ai reçu la deuxième dose du vaccin de Pfizer, et mes problèmes ont commencé », a-t-elle raconté sur la chaîne italienne Canale 5, évoquant des douleurs au thorax et au bras gauche l’empêchant de faire quoi que ce soit. Elle finit aux urgences où une péricardite est diagnostiquée. Résultat : la joueuse de 38 ans n’a pas pu entamer sa saison. Alors elle interpelle : « Qui va payer pour tout ça ? »

Le Courrier des Stratèges rapporte quant à lui 15 cas « d’effondrement » de sportifs professionnels du monde anglophone au cours des trois derniers mois, dont des « décès inexpliqués » : « Le décès du footballeur irlandais Roy Butler survenu le vendredi 13 août dernier est l’incident le plus marquant. Agé seulement de 23 ans, il a perdu la vie 4 jours après l’injection du vaccin Janssen de Johnson&Johnson. »

[rule type= »basic »]

[rule type= »basic »]
Voir aussi sur CovidHub :

Moderna & Pfizer alertent les médecins suisses sur les risques d’affections cardiaques

 

 

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.