Efficacité des vaccins : tout est une question de présentation

Un décryptage de qualité dans France Soir sur l’évaluation de l’efficacité des « vaccins » (en fait expérimentation génique).

Les facilités de trucage offertes par l’Evidence-Based Medicine sont innombrables et pourtant connues des spécialistes.

Parmi elles figure la présentation de données favorables mais tronquées, dont un exemple-type est de communiquer l’évaluation du l’effet d’un remède ou vaccin sur le risque relatif et non réel (ou absolu).

C’est un cas d’école donc mais tout grisés par la complaisance absolue des gouvernements, des autorités de santé et des médias, les pharmas ne s’embarrassent plus de ce genre de précautions, comme celle exigée par la Food and Drug Administration aux Etats-Unis de publier la diminution du risque réel en plus du risque relatif.

SI Pfizer (qui a écopé de 71 condamnations civiles et pénales aux USA uniquement depuis l’an 2000, notamment pour corruption et falsification des données…) publiait le taux d’efficacité réelle de son expérimentation génique qui est de 0,71%, il y a fort à parier que nul ne se précipiterait pour courir le risque d’effets secondaires graves ou fatals pour un gain aussi insignifiant !

Lien vers l’article sur France Soir : cliquer ici.

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.