Électromagnétisme des vaccinés: et si c’était vrai…

Cela fait des mois que circulent sur les réseaux sociaux des vidéos de personnes vaccinées aimantant des petits objets métalliques au lieu de l’injection. Complotisme farfelu?

Ces faits ont été catalogués « légende urbaine » par défaut, aucun média subventionné, ni aucune autorité médicale, ne s’intéressant au phénomène.

Un jour pourtant, Amar Goudjil, trésorier de EFVV-Luxembourg (European Forum for Vaccine Vigilance) veut en avoir le cœur net et imagine une expérience, bientôt rejoint par le Dr Julien Devilleger, cardiologue en Charente (France), assisté de Jessy Duthil, infirmière.

Ils réalisent une étude observationnelle de terrain, sans prétention épidémiologique. « Il s’agissait juste de lever le doute » ont-ils expliqué.

Selon les termes de l’article paru le 8 août sur le site de l’AIMSIB (Association internationale pour une médecine scientifique, indépendante et bienveillante), les observations n’ont pas exactement pris cette direction :

« Au final, c’est une surprise terrible qui devait attendre nos trois investigateurs, immédiatement transmise au Conseil de l’Ordre des Médecins. Et comme il ne se passe toujours rien à ce jour alors, vaccinés ou non, pour tous un énorme scandale approche… »

Un chimiste espagnol, le Pr Pablo Campra, a isolé des quantités importantes d’oxyde de graphène, potentiellement mortel, dans des doses de Pfizer. Les autres « vaccins » géniques sont aussi concernés.

S’il est bien sûr top tôt pour tirer des conclusions, il y a là quelque chose de sérieux à explorer.

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.