«Emmerder les non-vaccinés»? Macron cité à comparaître en justice

Selon France-Soir, la plainte déposée par un professeur de philosophie et maire d’une petite commune, José Mercier, a été reçue par la 17ᵉ chambre correctionnelle du Tribunal Judiciaire de Paris. Laquelle a fixé une audience publique (à laquelle tout citoyen pourra assister) le 10 juin 2022 à 13 h 30.

Pour le moment, le Président français bénéficie d’une immunité pour ces propos, mais son immunité cessera un mois après la fin de son mandat, s’il n’est pas réélu.

M. Mercier précise « pour éviter tout amalgame » agir à titre de citoyen et non de maire.

La procédure de citation directe pour diffamation publique a été lancée contre Monsieur Macron, pour les propos qu’il a tenus en marge de ses fonctions, le 5 janvier 2022, dans le journal «Le Parisien».

«Le paradoxe c’est que nous, non vaccinés, restons dans la légalité et sommes, malgré tout, tenus pour responsables de la propagation de l’épidémie et de la saturation des hôpitaux ! » a déclaré au quotidien en ligne José Mercier.

Son objectif principal est de «revendiquer le respect qui est dû à tout citoyen », et « d’exprimer son attachement à ce que doit rester la fonction présidentielle ».  Et, il rajoute : « il n’est pas ici question de discuter de l’opportunité ou de l’efficacité d’un vaccin».

  • Pour lire l’article « Une procédure de citation directe pour diffamation publique contre Emmanuel Macron » sur France Soir : cliquer ici.
Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.