Espérance de vie et misère journalistique

Posted by

Nous republions ici l’épisode 49 de l’excellent blog de Laurent Mucchielli, sociologue et directeur de recherches au CNRS. Lequel produit depuis une année un corpus d’analyses, dues à sa plume ou à celles d’experts invités, rigoureuses et essentielles.

Parallèlement aux attaques que subit le Pr Christian Perronne (qui a présidé rappelons-le pendant six ans la Commission des maladies infectieuses du Haut conseil en santé publique – c’est dire s’il connaît son sujet) et qui vont en s’empirant, c’est l’ensemble des experts compétents apportant des perspective autres que celles du discours officiel qui subissent des tirs d’artillerie lourde. En premier lieu de la part de la presse !

Dans le texte qui suit, Laurent Mucchielli revient sur les attaques dont lui et ses invités font l’objet de la part de titres comme Le Monde, Libération, l’Express et même l’AFP.

L’incident porte cette fois sur la question des statistiques de mortalité. Lorsqu’on les torture assez (selon le joli mot de Didier Hallépée) on peut leur faire dire ce qu’on veut, en l’occurrence qu’il y a eu une surmortalité importante en 2020. A tort, puisqu’une analyse démographique permet de comprendre que nous avons été Dieu merci très loin de la « terrible catastrophe » annoncée.

Avant de donner la parole au statisticien Pierre Chaillot avec son article « L’espérance de vie a-t-elle réellement chuté de façon inédite en 2020 ?« , Mucchielli revient sur ce qu’il désigne comme des « méthodes relevant au pire de l’inquisition au mieux de la presse people, et qui ne font certes pas honneur au métier de journaliste. » Précisant :

« On prolonge ici l’analyse de la surmortalité liée au Covid en France en 2020. On discute cette fois la « chute de l’espérance de vie » annoncée par l’INSEE, en montrant qu’elle doit être historicisée et relativisée. Au passage, on répond aussi à certains journalistes malveillants qui cherchent à empêcher le débat intellectuel. »

Lien vers l’article sur le blog Mediapart de Laurent Mucchielli : cliquer ici.

Autres articles