Etats-Unis: un élu démocrate perd sa fille vaccinée de 17 ans

Gwen Casten, la fille de 17 ans d’un membre démocrate du Congrès des Etats-Unis, Sean Casten, est morte le 13 juin dans son sommeil. Les mass médias font état du mystère planant sur les causes de son décès. Suicide, drogue, homicide font partie des hypothèses avancées. D’autres parlent de sa vaccination complète contre le Covid – ce qui pourrait relancer le débat au sein du Parti démocrate, favorable jusqu’ici  à la politique de forcing vaccinal du gouvernement.

Les opposants à la vaccination et aux mesures anti-Covid (dont le Parti démocrate du président Biden est un fervent défenseur) estiment que la vaccination de la jeune fille serait la cause probable de sa mort. Le site The Covid Blog, animé par des juristes, rappelle les augmentations d’effets secondaires auprès des jeunes vaccinés, notamment le « triplement des cas d’autisme ».

Député de l’Illinois au Congrès, Sean Casten a régulièrement prôné la vaccination Covid, annonçant fièrement que toute sa famille ainsi que « 100% des élus démocrates » étaient  injectés. La famille de la jeune fille est restée jusqu’ici silencieuse sur les circonstances de la mort de Gwen, indique seulement qu’elle s’est déroulée paisiblement. On attend encore les résultats d’une autopsie.

L’adolescente était active dans la lutte contre le changement climatique et les armes individuelles. Elle prévoyait d’étudier les sciences environnementales à l’Université du Vermont. Elle était également une ardente promotrice de la vaccination Covid au sein de la jeunesse.

Ci-dessous le tweet du député soutenant en mai 2021 l’injection des jeunes de plus de 12 ans et indiquant que toute sa famille avait entamé le processus de vaccination:

 

 

 

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.