«Faisons la joie, pas la guerre»

Dans un entretien exclusif, le Dr Louis Fouché partage sa vision pragmatique: «Inventer un monde désirable ne pourra pas se faire les uns contre les autres.»

Partager

Une guerre contre le système actuel ne peut être gagnée. Parmi les gens qui ont subi les mesures liberticides, les effets des vaccins, le contrôle de la pensée, certains sont en colère et veulent en découdre. Mais ils ont en face une énorme puissance financière, politique, médiatique, juridique. Alors… danser avec cette adversité pour faire pousser adroitement des activités plus humaines et plus naturelles, il n’y a pas d’autre choix possible.

Dans cet entretien exclusif avec Covidhub, le Dr Louis Fouché explique que “la non-violence est la seule option.” A ceux qui lui reprochent des positions “bisounours”, il répond: imagination, créativité, douceur, patience, intelligence diplomatique, boycott pacifique. “Nous devons ouvrir la porte à ceux qui ne sont pas d’accord avec nous en leur montrant quelque chose de désirable”.

Imaginer ENSEMBLE

Inventer ce monde désirable ne peut pas se faire les uns contre les autres. Il faut sortir de ce logiciel dualiste où “ceux qui ont raison” veulent imposer leur vision à “ceux qui ont tort”. Imaginons ENSEMBLE, aussi avec ceux qui ont cru à la pandémie et aux vaccins.

Fouché est bien sûr conscient – et lui-même victime – des tendances totalitaires, de la censure, des mensonges de nos démocraties. Mais, dit-il, évitons d’asséner d’emblée des propos complexes ou choquants (comme la corruption systémique) à ceux qui ne savent rien de ces dérives.

Proposer plutôt qu’opposer

Proposer plutôt qu’opposer, telle est la stratégie du fondateur du collectif RéinfoCovid. L’immense majorité des gens veulent faire bien. Se cantonner dans la colère et la dénonciation ne suffit plus. Un peu partout, des alternatives prolifèrent.

Allons plus loin, demande-t-il: “Bâtissons aussi des institutions désirables, que viendront faire grandir tous ceux qui sont malheureux dans leurs institutions actuelles en voie de déshumanisation: journalistes, soignants, enseignants, scientifiques et tant d’autres…

Avec comme boussole la joie: “La vie a envie qu’on soit heureux.”

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.