Gains boursiers illégaux avant les attentats du 11 septembre?

Partager

Commémorée comme chaque année en raison des événements tragiques qui ébranlèrent New York ce jour-là, la date du 11 septembre 2001 pourrait aussi être associée à des gains boursiers illégaux, à en  croire l’économiste Marc Chesney, interviewé par le média suisse Antithèse.

Un faisceau de présomptions

“La probabilité qu’il y ait eu des délits d’initiés est forte”, assure ce professeur de finance quantitative à l’Université de Zurich, sur la base d’une étude académique réalisée entre 2005 et 2015. Marc Chesney:

Des investisseurs ont parié sur une chute des cours boursiers. Un faisceau de présomptions permet de l’affirmer. L’étude montre l’existence de mouvements financiers quelques jours avant les attentats. Il s’agit d’opérations complexes difficiles à analyser et à comprendre.

L’étude précitée confirme une thèse chère à Marc Chesney depuis une vingtaine d’années. Pour l’économiste, la spéculation à la baisse implique que certains acteurs étaient au courant de ce qui allait se passer à New York.

Il n’est pas exclu que ces personnes en aient profité pour réaliser des gains. La recherche montre que sont concernées par ces mouvements de cours des actions de compagnies aériennes ou d’autres sociétés dont le siège était situé dans les tours. Cela ne relève pas du hasard.

Le sujet fâche, donc on l’écarte

Les opérations d’initiés sont normalement très sévèrement réprimées aux Etats-Unis. Telle est la règle du jeu dans la patrie du capitalisme moderne. Au vu des révélations des économistes zurichois, on peut toutefois s’étonner qu’aucune enquête n’ait été diligentée, du moins officiellement.

Marc Chesney: “C’est un sujet qui fâche, donc on l’écarte”.

En complément, l’historien suisse Daniele Ganser explique pourquoi il est difficile de parler du 11 septembre. Il en a fait les frais en étant traité de complotiste à partir du moment où il a exposé ses différents points de vue sur le sujet :

Conférence de Daniele Ganser donnée à Paris à l’occasion des 15 ans du 11 septembre, en 2016 :

Extrait de l’article Fact-checking et faux drapeaux issu de notre série Les incontournables de l’été du 4 août 2023 :

11 Septembre, le nouveau Pearl Harbour, documentaire dans lequel Mazzucco consacre près de cinq heures à disséquer l’évènement qui a séparé le monde de l’information en deux camps : «ceux qui croient et ceux qui refusent de croire à la responsabilité criminelle de leur gouvernement» dans l’effondrement des tours new-yorkaises.

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.