Partager

 

Manipulations de l’information, compromissions des décideurs, attaques personnelles et réalités sur la gestion de la crise, Jean-Dominique Michel résume l’essentiel des dysfonctionnements de la gestion de la crise du Covid et des affaires importantes de la société avec Éric Verhaeghe, fondateur du Courrier des Stratèges.

Corruption et pressions

Dans cet entretien de 40 minutes du 2 décembre 2022, l’expert en santé publique – spécialisé dans la corruption systémique – aborde le rôle et l’influence de la Chine, prise comme modèle par les Occidentaux, la corruption à l’OMS, l’influence de cabinets de conseil et de fondations, notamment celle des Gates, ainsi que les positions de nombreux leaders politiques, qui figurent régulièrement sur les listes de comptes offshores.

La pression directe et indirecte dans le milieu académique est également décortiquée: les ‘achats’ d’avis de professeurs d’universités grassement payés pour soutenir des mensonges, la maltraitance psychologique, les fraudes scientifiques et le silence de nombreux experts qui auraient pu faire la différence dans le débat public.

«Quand un jeune qui prenait des antidépresseurs commettait un suicide et qu’il y avait un risque que la presse en parle, des professeurs d’université étaient achetés 50 0000 dollars la déclaration pour signer un texte fait par les pharmas disant qu’il n’y a aucun lien avéré et que ce serait une fausse piste de l’imaginer.» Jean-Dominique Michel à propos des antidépresseurs de nouvelles génération, ISRS

Attaques contre son image

Jean-Dominique Michel revient aussi sur la croisade qu’il a menée lors de la crise: comment il est devenu un paria après avoir été le chouchou des médias pendant de nombreuses années, sa démission de postes qu’il occupait dans des organismes de santé pour leur éviter des problèmes comme des coupes de subventions. Il explique aussi que des agents de ‘dark PR’ (relations publiques de l’ombre) avaient été mis sur sa piste pour lui trouver des casseroles et tenter de le dénigrer publiquement.

Un management malsain et mal inspiré

En dernière partie, il parle également de l’évolution du management contemporain, comme le New Public Management, inspiré selon lui de méthodes utilisées par les nazis. Voir à ce sujet les travaux de Johann Chapoutot (« Libre d’obéir – nazisme et management »).

Référence:

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.