La mortalité des enfants vaccinés explose au Royaume Uni et aux USA

AVERTISSEMENT IMPORTANT

Des sources proches de la rédaction de Covidhub indiquent que les chiffres cités ci-dessous, issus d’un article du Daily Exposé, ont peut-être été exagérément interprétés. Si un soupçon existe bel et bien sur la mortalité augmentée des enfants vaccinés en 2021, qui méritera d’être corroboré par de multiples sources, dans plusieurs pays, nous invitons nos lecteurs à conserver une distance critique. Affaire à suivre…

***

Il existerait une énorme différence de taux de mortalité entre les enfants vaccinés contre le Covid-19 et leurs homologues non vaccinés en Angleterre et au Pays de Galles, selon les données officielles publiées par l’Office national des statistiques britannique.

Celles-ci montreraient que le risque de décès des enfants entièrement vaccinés, quelle qu’en soit la cause, augmente de… 5100% – soit 51 fois plus.

Ces chiffres semblent aller dans le même sens que les données 2021 des compagnies d’assurance aux Etats-Unis sur la mortalité générale, analysées ici par l’expert en investissements Edward Dowd (voir cet extrait vidéo) :

 

Les chiffres britanniques semblent indiquer une hausse massive des décès après la 2e dose (en rouge), surtout dans la classe d’âge 10-14 ans.

Arrêtés au 31 octobre 2021, ils n’incluent pas encore les effets des 3e doses.

Taux de mortalité selon le statut vaccinal – nombre de décès sur 100’000 personnes de jeunes de 10-14 ans et de 15-19 ans survenus du 1er janvier au 31 octobre 2021 :

This image has an empty alt attribute; its file name is image-359-1024x764.png

 

Le Dr Mike Yeadon, ancien conseiller scientifique en chef de Pfizer, confirmerait cette hausse massive des décès d’enfants. Depuis des mois, il avertit que la protéine Spike injectée dans le sang conduit fréquemment à des caillots de sang et à d’autre problèmes de santé.

Par ailleurs, début février, 130 médecins et professionnels de la santé ont envoyé une lettre ouverte accusant le premier ministre Boris Johnson et son gouvernement d’avoir causé « un dommage massif, permanent et inutile » au pays, en particulier aux enfants.

Ils soulignent notamment les dégâts causés par les politiques de confinement, l’exagération de la menace du virus et l’expérimentation massive injustifiée sur les enfants.

Sources :

 

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.