La vaccination génique ne diminue pas le nombre de cas

Les affirmations des autorités sur la situation sanitaire ont du plomb dans l'aile. Une grande étude comparative démontre que la vaccination génique anti-Covid n'a pas d'impact sur la circulation du virus.

On se souvient que de nombreux gouvernements ont, dès décembre 2020, clamé à l’unisson que les nouveaux vaccins géniques à ARN messager étaient « sûrs et efficaces ». Alors qu’il était bien sûr trop tôt pour en avoir la certitude.

Vingt mois plus tard, le tableau n’est pas glorieux.

Alors que les autorités restent enfermées dans la conviction qu’il faut vacciner le plus possible pour atteindre une immunité collective, les données démentent cette idéologie.

Une grande étude comparative concernant 68 pays et 2947 comtés américains a été récemment publiée dans le « European Journal of Epidemiology » sous la direction d’un épidémiologiste de l’Université de Harvard.

Celui-ci livre son verdict :

  • la vaccination n’est pas corrélée à une baisse des nouveaux cas 
  • et de façon étonnante, une légère augmentation des cas de Covid-19 semble associée à des taux de vaccination élevés

L’idée que la vaccination génique anti-Covid limite ou diminue la circulation du Sars-CoV-2 est donc simplement fausse.

La biostatisticienne Christine Cotton, dans une tribune publiée dans France-Soir, rappelle en outre les déclarations contenues dans le document « Modification de l’autorisation d’utilisation en urgence (EUA) pour un produit non approuvé – Mémorandum de révision du 9 avril 2021 ».

Ce document énumère la longue liste des « bénéfices inconnus » et autres « lacunes dans les données » au sujet du vaccin Pfizer :

 

Ce qui signifie en résumé que, contrairement aux professions de foi vaccinales des autorités de santé, il n’existe aucune certitude d’aucun ordre au sujet de l’expérimentation génique en cours sur la population. Alors même qu’elle est toujours présentée comme « une campagne de vaccination sûre et efficace ».

Il semble hasardeux de continuer à ignorer les problèmes éthiques que cela pose.

Le gouvernement suisse exige un million de vaccinés supplémentaires pour lever les restrictions

Malgré ces faits et données, la campagne continue pourtant de plus belle et les autorités font pression pour obtenir une couverture « vaccinale » la plus élevée possible.

Le gouvernement suisse par exemple, confronté à un taux de vaccination plus faible que dans d’autres pays, indique que « tant qu’un million de citoyens supplémentaires ne seront pas vaccinés, les mesures de contrainte ne seront pas levées ».

Ce million supplémentaire mettrait la Suisse à peu près au taux de vaccination de Singapour, dont le journaliste Xavier Bazin présente sur son fil Telegram le diagramme guère convaincant :

 

Si toute religion est respectable, présenter cette nouvelle religion « vaccinale » comme scientifique et rationnelle est par contre problématique.

Sources :

  • Article « La vaccination ne diminue pas le nombre de cas de Covid-19 » sur Réinfo Covid : cliquer ici.
  • Tribune « Vaccins Covid-19 : tout ce que je sais, c’est que personne ne sait rien » sur France Soir : cliquer ici.
Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.