Le «convoi de la liberté» envahit Ottawa et inquiète l’Union européenne

Le mouvement de grande ampleur déclenché par les camionneurs canadiens fait des émules en Europe. Appelés à se mobiliser d’un bout à l’autre du continent, les routiers européens vont-ils parvenir à faire plier leurs gouvernements, les forçant à relâcher les restrictions sanitaires pour ne pas compromettre le commerce entre les pays de l'UE ? En Suisse aussi, l'appel a été entendu.

Par Amèle Debey

N’en déplaise aux médias francophones, qui semblent avoir décidé de passer l’événement sous silence, la capitale canadienne est devenue le fleuron de la révolte contre les mesures « sanitaires ». Des routiers venus d’un bout à l’autre du pays se sont constitués en plusieurs convois bien décidés à bloquer les accès du Parlement, à Ottawa, aussi longtemps qu’il le faudra.

Révolte canadienne

Arrivés durant le week-end, des centaines de camions se sont agglutinés aux abords du monument, bloquant la circulation et bouleversant considérablement la vie de la Cité. S’ils ont évoqué l’obligation vaccinale pour traverser la frontière étasunienne comme argument à leur révolte, les participants au cortège ont d’autres exigences, telles que le libre choix des interventions médicales, le droit de voyager sans interférence et la fin de la loi martiale.

Selon certaines sources, le premier ministre Justin Trudeau aurait quitté la ville avec sa famille afin de se réfugier dans un endroit tenu secret. Des églises du pays auraient ouvert leurs portes aux camionneurs, accueillant vivres et produits d’hygiène, afin de les soutenir dans leur périple.

Elon Musk et Donald Trump soutiennent le mouvement

Une cagnotte a été créée sur GoFundMe et elle dépasse déjà les 9 millions de dollars. Même l’entrepreneur Elon Musk a exprimé sur Twitter son soutien à ce mouvement baptisé «Convoi de la liberté». Donald Trump s’est lui aussi déclaré en faveur de la démarche.

Ce vaste élan citoyen dépasse largement la «petite minorité marginale» défendant des «opinions inacceptables», comme l’a qualifiée Justin Trudeau la semaine dernière. Il pourrait avoir des effets déstabilisants s’il devait se déployer en Europe. Et cela semble être le cas.

L’UE ne peut pas prendre le risque de perturber les chaînes d’approvisionnement

En effet, comme le souligne un article du Courrier des stratèges, les camionneurs sont essentiels pour l’Union européenne. Si bien qu’ils sont exemptés de pass sanitaire numérique de l’UE pour passer d’un pays à l’autre. Le risque de perturber les chaînes d’approvisionnement serait trop grand. «Néanmoins si des perturbations apparaissaient, les États membres devraient lever ou abroger immédiatement leurs exigences de dépistage systématique afin de préserver le fonctionnement des “points de passage frontaliers via des voies réservées”. Aucun test/quarantaine/auto-confinement ne serait alors exigé», explique l’article.

Un convoi européen se met en place pour le 7 février

Or, de nombreux pays semblent avoir été inspirés par le mouvement canadien qui impressionne par sa taille et la détermination des civils qui l’ont rejoint, par des températures polaires.

D’un bout à l’autre de l’Europe, la même énergie se déploie désormais avec obstination et enthousiasme, afin répercuter cet élan du Nord. Des groupes Telegram ont été créés dans les principales capitales européennes et leurs membres s’organisent.

Sur l’affiche créée à cet effet, on peut lire les revendications des militants:

Ceci est une action pacifique destinée à obtenir des résultats spécifiques:

La fin définitive de la loi martiale. Plus jamais

Le droit de voyager librement, sans interférence

Le droit de faire ses propres choix médicaux

Le droit à la liberté d’expression, jamais plus enfreint

Le droit de pouvoir travailler librement

La souveraineté individuelle

Le droit de maintenir notre dignité humaine, notre fierté nationale, nos croyances spirituelles et nos traditions culturelles

En Suisse aussi, un convoi se prépare pour le 7 février, invitant à rallier la capitale Berne via l’autoroute à la vitesse maximale de 80 km/h :

Aux Pays-Bas, une autoroute a d’ores et déjà été bloquée par des tracteurs, comme on peut le constater grâce aux images qui circulent sur les réseaux sociaux.

Et en Allemagne:

  • Lien pour suivre le déroulé des événements à Ottawa : cliquer ici.
  • A voir aussi sur le même sujet sur le site de Sud Radio : « Justin Trudeau a été exfiltré, on ne sait pas où il est… »

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.