Le Parlement suisse veut renforcer la censure contre les médias

Étonnante époque à bien des égards : nombre de droits fondamentaux et de contre-pouvoirs essentiels à la santé d’une démocratie subissent des attaques… de la part des gouvernements et des parlements.

Les plus confiants dans les bonnes intentions de ceux-ci n’y voient guère à redire alors que de nombreuses corporations s’en inquiètent.

D’une manière générale, le rôle des médias grand public sera à analyser soigneusement une fois la crise passée. Leur alignement généralisé en Occident sur ce que les sociologues appellent sans connotation péjorative la doxa (soit l’ensemble de présupposés, d’idées tenues pour vraies et affirmées de façon normative par les autorités) questionne de nombreux observateurs.

Ici, le collectif de journalistes du site Gotham City (spécialisés dans la veille judiciaire auprès des tribunaux et parlements) mettent en garde sur le projet du Conseil fédéral et du Parlement helvétiques, qui envisagent de durcir la loi au détriment des médias. Ce projet faciliterait le recours aux mesures provisionnelles, un outil de censure particulièrement puissant, indiquent-ils.

Lien vers l’article sur le site Gotham City : cliquer ici.

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.