Le secret de l’immunité plus forte des enfants révélé

 

Le système immunitaire inné précoce des enfants combat l’infection au Covid au niveau des muqueuses nasales, avant même qu’elle n’atteigne les voies respiratoires profondes. Conséquences : ils évitent les formes graves et sont bien moins contagieux que les adultes. C’est la découverte décisive de chercheurs allemands, dont le travail vient d’être publié dans Nature Biotechnology.

A l’heure où la volonté de vacciner les jeunes se répand largement, l’étude ouvre pour le moins des perspectives intéressantes.

Selon le magazine Science et Avenir, qui détaille la recherche et ses résultats, les scientifiques ont pu établir que « la composition cellulaire des voies aériennes supérieures était différente chez les enfants et les adultes, sains et infectés.

En effet, dans la muqueuse nasale des enfants en bonne santé, les cellules immunitaires (lymphocytes T, NKT, macrophages, cellules dendritiques, basophiles…) et épithéliales étaient déjà en état d’alerte et préparées à détecter le coronavirus, ce qui signifie que le système d’alerte inné précoce était déjà enclenché avant même que le virus n’ait pénétré dans leur nez. Leur nombre est ensuite resté stable lors de l’infection. En revanche, dans les échantillons des adultes en bonne santé, les cellules immunitaires n’ont été que rarement détectées, alors qu’elles étaient présentes en grand nombre chez ceux qui étaient infectés. »

L’étude démontre que cette réponse immunitaire très précoce fait baisser la charge virale des enfants beaucoup plus rapidement que chez les adultes.

Ce mécanisme ne fonctionnerait pas uniquement face au Sars-CoV-2, mais également dans le cas d’autres maladies virales.

Enfin, l’équipe de chercheurs, issus de plusieurs institutions allemandes, dont la Faculté de médecine de la Charité de Berlin et l’Hôpital universitaire de Leipzig, ont mis en évidence les mécanismes moléculaires en jeu. Ce qui laisse entrevoir, par reproduction de ces mécanismes, la possibilité de créer des traitements par spray nasal pour les personnes à risque.

  • Lien vers l’article de Science et Avenir (24 août 2021) : cliquer ici
    (Nota bene : l’article est lisible gratuitement, moyennant le visionnage d’une vidéo de promotion)
  • Lien vers l’article original de Nature Biotechnology : cliquer ici

 

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.