Convois de la liberté: les routes rouvrent à Bruxelles, l’Ontario abandonne le pass

L'important dispositif mis en place par les autorités belges n'a pas été utile, ce lundi. En début de soirée, les routes ont rouvert. Résumé des événements de l'après-midi.

Les événements de ce lundi après-midi, sur le front du Covid

17h21: la police bruxelloise a rouvert les accès à la ville. Les convois ne semblent pas être parvenus à passer, rapporte Le Soir

17h09: le pont Ambassador, point stratégique entre le Canada et les Etats-Unis, a été libéré. Les manifestants ont été délogés. Plus de 25% des marchandises échangées entre les deux pays transitent par ce pont.

17h05: Les convois se sont séparés entre Bruxelles et Strasbourg. La chaîne RT France suit les événements. Certains manifestants présents à Paris témoignent de la difficulté face aux forces de l’ordre.

16h56: Selon RT France, l’Allemagne prévoit de lever la plupart de ses restrictions en mars

16h50: Début du rassemblement à Bruxelles

16h41:

16h29: en Israël aussi, les convois s’organisent:

Le convoi, qui comprend des camions, des tracteurs, des voitures et des motos, prévoit de se rendre à la Knesset à Jérusalem et sur des dizaines de ponts tout au long de la journée. Il est organisé autour d’un message central : « Reprenez le volant », c’est-à-dire annuler l’état d’urgence et abroger la « grande loi corona » qui accorde au gouvernement des pouvoirs spéciaux pour faire face à la propagation du virus, ont déclaré les organisateurs dans un communiqué.

16h24:

16h13: La province de l’Ontario, au Canada, a annoncé avoir abandonné le pass sanitaire

15h:

14h: Convois de la liberté : les véhicules rejoignent Bruxelles, la police filtre l’accès

13h: Bruxelles se prépare:

Lundi 10h:

Dimanche, l’ambiance était au rendez-vous à l’arrivée de plusieurs camions à Lille.

Le samedi a été mouvementé dans la capitale française, où 7500 policiers étaient mobilisés pour dissuader les manifestants. Parfois violemment.

Rémy Buisine, de Brut, a suivi un des convois français en direction de la capitale, vendredi 11 février, où le dispositif de Macron les attendait.

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.