Les vaccins géniques ne protégeraient ni les vaccinés, ni leurs contacts

Après analyse de pays hyper-vaccinés, un statisticien conclut à l’incapacité des injections génique à juguler l’épidémie.

Passant en revue la situation au Royaume-Uni, en Israël, aux Émirats Arabes Unis, aux Seychelles, en Mongolie et au Cambodge, le Dr Gérard Delépine, chirurgien et statisticien médical, aboutit à ce constat: la dynamique épidémique et les paramètres déterminants (hospitalisations et décès) démentent clairement les avantages de la vaccination affirmés par les autorités de santé.

Son verdict : « L’examen des faits avérés publiés par l’OMS montrent que les injections anti-covid actuelles sont incapables de protéger ceux qui les reçoivent de la maladie, ni des formes graves, ni d’en mourir. Elles n’empêchent pas non plus la transmission aux contacts. Elles sont inefficaces contre le variant delta et donc incapables de prévenir les récidives des épidémies. »

 

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.