« Libé » accusé de désinformation

Posted by

Le contrôleur contrôléFrance-Soir réfute le fact checking du quotidien Libération qui cherche à démontrer l’inefficacité de l’ivermectine contre le Covid.

Contestant l’utilité de ce médicament dans le traitement précoce du Covid-19, le journaliste Florian Gouthière, qui se présente comme un journaliste scientifique « fact-checker » de Libération, a publié le 23 juillet six affirmations discréditant cette molécule abondamment utilisée dans différents pays.

L’analyse du sociologue Laurent Mucchielli (republiée sur notre site) relève le « parti-pris » de certains journalistes autoproclamés fact-checker : sans légitimité, ni réelle expertise, le plus souvent sans contact avec la réalité, ils se font les arbitres du vrai et du faux. Il s’agit là selon le sociologue d’une dérive du journalisme, qui utilise le fact-checking « à des fins de désinformation ».

Le même journaliste avait déjà été pris en défaut, pour « désinformation sélective » sur l’hydroxychloroquine et l’étude Recovery.

France-Soir répond point par point à ses affirmations en soulignant que seuls les éléments (parfois faux) disqualifiant l’ivermectine ont été retenus (« cherry picking« ). Ce qu’omet également de mentionner Libé, ce sont les nombreuses pressions subies dans les pays qui ont fait usage de l’ivermectine.

Lien vers l’article de France-Soir : cliquer ici.

 

Autres articles