Loi Covid: à quel bulletin se vouer?

Dernière ligne droite avant le vote du 28 novembre. Une pétition lancée par les Amis de la Constitution (AdC) dénonce une «manipulation» du bulletin de vote (version officielle en rose) qui met en avant des éléments «positifs» de la loi en passant sous silence ses points essentiels: pass sanitaire, discrimination, surveillance électronique, pouvoirs renforcés du Conseil fédéral. Elle a déjà recueilli plus de 65'000 signatures. Une plainte est en cours.

Le bulletin officiel sur lequel les votants peuvent baser leur décision est biaisé selon les pétitionnaires.

Teinté en rose par les AdC, il met en avant,  des «belles promesses» (cas de rigueur, accueil extra-familial pour enfants, acteurs culturels, etc.) sans mentionner les «enjeux les plus importants», rappelées par le « bulletin » vert qu’auraient souhaité les opposants :

Ces enjeux sont :

– Discrimination des personnes non-vaccinées, population divisée
–>
inégalité de traitement entre citoyens – contraire à l’art.8 al.2 de la Constitution

– Certificat Covid permanent
–>
«liberté» conditionnelle – la durée de validité est potentiellement liée à de nouvelles doses

Surveillance électronique massive
–>
Vers un système de traçage complet des contacts (TTIQ : Tester, Tracer, Isoler, Quarantaine)
–>protection des données et de la sphère privée en danger

– Des pouvoirs énormes au Conseil fédéral sur les plans économique et social jusqu’en 2031
–> il pourra imposer des mesures restrictives, sans l’avis du Parlement

Les pétitionnaires s’insurgent contre les arguments des autorités et les soumettent à la contre-argumentation :

Surcharge hospitalière?
– 45% des lits de soins intensifs ont été supprimés depuis 18 mois
– Seuls 2,9% des cas graves étaient des malades du Covid en 2020 (chiffres de l’OFSP)

Suppression des aides?
– Quel que soit le résultat du vote, elles seront supprimées d’ici avril 2022
– Le Parlement garde la possibilité d’augmenter certaines aides ensuite

Voyages à l’étranger
Beaucoup de pays ne demandent pas de certificat Covid
– Un carnet de vaccination peut être délivré en cas de besoin

Que se passera-t-il si le OUI l’emporte ?

Alors l’AdC estime que :

– La discrimination entrera dans la loi, en contradiction avec la Constitution (art.8 al.2)
– On accepte une obligation vaccinale cachée pour pouvoir récupérer une liberté à laquelle nous avons droit
– Le Certificat Covid, pour être prolongé, sera lié à un abonnement à la vaccination

 

Les opposants font notamment valoir les préoccupations suivantes:

– Pass sanitaire : aucune étude scientifique en Suisse et dans le monde ne démontre son utilité contre le Covid

– «Apartheid» sanitaire: vives tensions dans les familles, la vie professionnelle et sociale

Le Covid n’est pas une maladie effrayante : 96% des personnes atteintes n’ont pas eu besoin d’hospitalisation ; seuls 2,9% des cas graves relevaient du Covid en 2020 (OFSP). Aujourd’hui, les variants sont de moins en moins virulents et mortels

– Vaccination des enfants : « Guère utile» selon l’OMS, car les jeunes en bonne santé sont très peu sujets aux formes graves et peu transmetteurs. En revanche, ils peuvent être davantage victimes d’effets secondaires graves dus aux « vaccins », tout comme les sportifs

– Les vaccinés attrapent et transmettent le Covid autant, sinon plus, que les non-vaccinés. Le Service de santé publique britannique signale aujourd’hui que les vaccinés meurent quatre fois plus du Covid que les non-vaccinés

– Les pays sans restriction des libertés n’ont pas plus de malades : la Suède, où les masque ne sont quasiment pas utilisés, et la plupart des lieux publics totalement ouverts, avait début novembre cinq fois moins de nouvelles infections Covid que la Suisse.

 

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.