France: des médecins sortent du silence

L’emballement des mesures sécuritaires et la négation des options de traitement précoce mettent en souffrance un nombre croissant de médecins. Certains commencent à exprimer ouvertement leur désaccord, malgré les risques encourus.

Obligés de se soumettre à l’application d’un vaccin génique expérimental pour garder leur droit de pratique, d’aucuns préfèrent y renoncer. C’est le cas de la Dre Catherine Dubien, médecin généraliste-acupunctrice à Montbrison (Loire). Elle explique au quotidien Le Progrès les raisons de son choix :

  • Lien vers l’article du Progrès « Elle arrête la médecine à cause du pass sanitaire » : cliquer ici.

A la Rochelle, lors des manifestations de samedi dernier, un autre médecin-généraliste a dénoncé au micro de la web TV locale C17 infos l’attitude du gouvernement qui, selon lui, interdirait aux médecins de dire qu’ils ont réussi à soigner certains patients grâce à des traitements précoces, comme l’ivermectine (voir des témoignages à ce sujet).

 

Le Dr Gérard Maudrux, auteur d’un blog extrêmement suivi depuis le début de la crise sanitaire, a quant à lui choisi de renoncer au titre de médecin au vu de la dérive actuelle ; il a aussi décidé de fermer son blog pour des raisons qu’il explique dans un billet où s’expriment son dépit et son désarroi.

  • Lien vers l’article « ASSEZ » du Dr Gérard Maudrux : cliquer ici.

Enfin, figurant sur une liste de 10 médecins dénoncés par le Conseil de l’Ordre pour leur posture discordante – liste dont fait aussi partie le Dr Louis Fouché – le médecin réanimateur Laurent Montesino revient sur les absurdités de la gestion politico-sanitaire de la (supposée) crise et les sacrifices qu’il est prêt à faire pour rester fidèle à son serment de soignant :

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.