Comment l’hypnose vaccinale de masse a pu se produire

Entretien avec le Prof Mattias Desmet

Lorsque cette période dystopique finira dans les livres d’histoire, nous nous demanderons comment tout cela a pu se produire. L’analyse de Mattias Desmet, professeur de psychologie clinique à l’Université belge de Gand, mais aussi expert en tyrannie, totalitarisme et hypnose de masse, nous donne d’ores et déjà des clés sur ce qui s’est produit sous nos yeux. Un entretien paru en novembre dernier et qui, à l’heure des comptes qui semble s’approcher, est plus pertinent que jamais.

Comment l’impensable s’est-il imposé ?

Comment la vie humaine a pu être enchaînée à un QR Code, avec la liberté conditionnée aux piqûres successives.
Comment il a été possible d’échanger son autonomie contre un Spritz au bar et de diviser la société entre vax et non-vax.
Comment on a pu justifier cette dérive au nom d’une urgence permanente, avec un «État-chantage» qui, tout en se protégeant de toute responsabilité pénale et civile, nous dit quoi faire de notre corps au nom de prétendues exigences collectives et sanitaires.
Comment il a été possible d’ériger une certaine «science» en religion et le totem vaccinal en panacée pour l’humanité.
Comment tout cela a été possible, entre autres, dans une nation comme la France, au mépris de sa splendide Constitution, de son passé des Lumières et de ses beaux principes de Liberté, d’Égalité, de Fraternité.
Et surtout: comment, en seulement deux ans, il a été possible d’effacer des décennies de luttes et de sang versé pour gagner les droits qui nous paraissaient inaliénables.

Cliquer sur ce lien pour voir l’entretien avec Mattias Desmet sur Kairos (env. 1h10)

 

Quatre conditions pour hypnotiser une société

Le chercheur belge s’interroge depuis longtemps sur l’hypnose collective, qui agit même face à des mesures insensées et contradictoires.

Selon lui, il y a quatre conditions de base pour rendre une société vulnérable à l’hypnose de masse :

1) Le manque de liens sociaux, l’isolement et la peur qui en résulte

2) Ne pas concevoir un sens ou un but dans sa vie

3) L’anxiété fluctuante (cf le nombre de médicaments contre l’anxiété et la dépression prescrits chaque année)

4) Des niveaux élevés de frustration et d’agressivité

Sources et références :

Voir aussi sur Covidhub :

Covid 19 et psychopathologie de masse

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.