Science en mode pandémique: l’étrange cas de la Task Force suisse

Les journalistes d’investigation Catherine Riva et Serena Tinari (de re-check.ch) font référence dans le domaine de la santé. Elles se sont intéressées à la « Task Force scientifique » qui conseille le gouvernement suisse depuis le début de la crise du Covid.

Leur moisson aura été abondante : organe auto-constitué par cooptation, la Task Force a ensuite été nommée officiellement et sans autre forme de procès par le Conseil fédéral.

Ses travaux et séances n’ont été enregistrés dans aucun compte-rendu : trop bureaucratique, s’est-elle justifiée.

Et alors qu’elle affirme faire de la science, la totalité de ses modélisation et projections se sont avérées fausses. Aucune évaluation des effets, de l’impact et des conséquences des mesures recommandées n’a été réalisée.

Enfin, les membres que les deux journaliste ont interrogés ont réagi avec superbe et dédain aux questions qu’elles leur ont posées.

Tous éléments qui soulèvent bien plus de questions encore qu’ils n’apportent de réponse. Un quatrième article (après ceux sur la communication « à la chinoise » du Conseil fédéral, l’inutilité des mesures estivales et la non-surcharge des services d’urgence des hôpitaux à l’automne) qui fait à nouveau mouche.

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.