Suisse: en fait, presque tous les morts et hospitalisés Covid sont vaccinés

L'utilisation du terme «inconnu» pour qualifier le statut vaccinal serait-il une tentative de dissimulation des autorités sanitaires ?

Partager

Une tentative de dissimuler la réalité de la part des autorités sanitaires suisses? C’est ce que laisse penser un petit encart discret paru dans la version en ligne de l’édition alémanique de 20 Minutes le 8 décembre 2022. Il est intitulé «Statut vaccinal inconnu – qu’est-ce que cela signifie ?». Le statut inconnu donné dans les statistiques d’hospitalisations et de décès représente en fait uniquement des vaccinés.

Sachant cela, on ne peut que constater que les injections Covid n’ont empêché ni les hospitalisations ni les décès, contrairement à la croyance officielle. 90% des hospitalisés et 94% des morts étaient en fait vaccinés.

Une info discrète

L’information, mise à disposition sur Twitter, a été remontée par Viviane Cuendet. En ouvrant sur l’article en question, l’encart n’est visible que par son titre, ce qui ne facilite pas la découverte de son contenu. En voici la traduction:

« Depuis fin janvier 2021 l’OFSP saisit les données relatives au statut vaccinal. Celles-ci se basent sur les informations transmises par les médecins et les hôpitaux dans le cadre de la déclaration obligatoire en cas d’hospitalisation ou de décès liés à une infection à Covid-19 confirmée en laboratoire.
Un nouveau rapport clinique simplifié a été introduit début septembre 2022. Sur le nouveau constat clinique, on ne saisit que les données de personnes  vaccinées et la date de la dernière dose.
«Nous ne savons pas combien de doses de vaccin cette personne a déjà reçues et si elle est ainsi immunisée de base ou si elle a déjà reçu des rappels», explique Simon Ming, porte-parole de l’OFSP (Office fédéral de la santé publique.
Par conséquent, les catégories «partiellement vacciné» et «complètement vacciné sans/avec rappel» ne peuvent plus être affichées sur le tableau de bord. En conséquence, elles sont indiquées comme «inconnu».
La seule certitude est qu’ils ont été en contact au moins une fois avec un vaccin Covid-19 dans le passé. »

Ces explications signifient que le statut « inconnu » n’inclut que des personnes vaccinées au moins une fois.

90% des hospitalisés sont vaccinés – où est l’efficacité annoncée?

En tenant compte du fait que le statut « inconnu » représente des vaccinés, on constate donc que 89,25 % des hospitalisés sont des vaccinés. Sachant que le taux de vaccination de la population est de 69,75 %, on peut légitimement se poser la question de savoir sur quelles données se basent les autorités sanitaires pour affirmer que les vaccins Covid empêchent les hospitalisations?

De manière similaire, il est impressionnant de constater que 94,12% des décès sont bel et bien des vaccinés.

Nuancer avec les classes d’âge

Bien entendu, il faut prendre en compte que l’âge joue un rôle et que ce sont plutôt les personnes âgées qui ont été hospitalisées qui sont décédées, et que la proportion de vaccinés dans ces tranches d’âge est certainement plus élevée.

Il n’empêche, à part des paroles faciles et des études biaisées des fabricants contredites par la réalité du terrain médical, les autorités n’ont jamais communiqué les critères qui leur permettent d’affirmer que ces injections empêchent réellement les hospitalisations et les décès.

Cet exemple semble confirmer les accusations des opposants aux mesures Covid, affirmant que les autorités présentent des chiffres dans un sens qui les arrange et qui trompe l’opinion publique.

Retrouvez ci-dessous le fil Twitter qui a servi à la rédaction de cet article ainsi que les statistiques des décès et hospitalisations de l’OFSP (Office Fédéral de la Santé Publique).

 

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.