Suisse : les opposants à la loi Covid-19 dénoncent un texte liberticide

Posted by

Dans son régime de démocratie semi-directe, la Confédération helvétique reconnaît aux citoyens le droit de proposer des lois (on pare alors d’initiative populaire) ou de contester l’adoption d’une loi par les chambres fédérales. Il suffit de 50’000 signatures valables pour que le peuple soit amené à se prononcer.

Ici, la loi Covid-19 imposée en Suisse (tout comme chaque pays a vu l’adoption de lois d’exception à l’occasion e la « crise sanitaire ») sera soumise au peuple le 13 juin prochain.

Le gouvernement défend bien sûr son projet, avec d’ores et déjà des affirmations (interprétées comme une forme de chantage par les opposants) selon lesquelles le rejet de la loi priverait l’état de la base légale nécessaire à indemniser les entreprises d’une partie de leur manque à gagner lié aux fermetures des commerces, hôtels et restaurants.

La Radio Télévision Suisse, très critiquée pour la partialité et la docilité à l’égard du gouvernement de sa couverture journalistique au long de l’année écoulée, propose ici un article sur la position du comité référendaire qui tranche par sa neutralité. Ce qui constitue une heureuse surprise et rappelle à quel point il est bon que la presse joue honnêtement son rôle.

Lien vers l’article du jeudi 15 avril : cliquer ici.

Autres articles