Suisse: protéger les enfants d’une vaccination sans accord parental

Posted by

Plusieurs associations ont uni leurs efforts contre la vaccination expérimentale des jeunes dès 12 ans en milieu scolaire, faisant fi du consentement des parents.

Soulignant l’aspect éthiquement et juridiquement contestable de cette possibilité avancée par l’Office fédéral de la santé publique, les signataires soulignent qu’à l’inverse, les normes internationales et constitutionnelles en vigueur insistent sur le besoin de protection accru des moins de 18 ans.

Le bénéfice vaccinal étant nul pour cette tranche d’âge (alors que les risques d’effets indésirables, potentiellement mortels, ne le sont pas), les associations mettent à disposition des parents un courrier à envoyer par recommandé à la direction de l’établissement scolaire de l’enfant, au médecin cantonal, à la direction de l’instruction publique, ainsi qu’au service infirmier scolaire.

S’appuyant sur un avis de droit (Chappaz-Nanchen-Voutaz), le courrier informe que des poursuites pénales seront déposées contre tous les acteurs (scolaires ou soignants) qui tenteraient de passer outre la volonté des détenteurs de l’autorité parentale. Ils soulignent aussi que les enfants sont vulnérables à la pression sociale et que le consentement éclairé ne peut en réalité être obtenu hors d’une concertation avec le médecin traitant, en présence des parents.

 

Autres articles