Suisse : Swissmedic autorise la 3e dose. Bientôt exigée pour conserver son pass sanitaire ?

Dans un premier temps, seules les personnes âgées et/ou à risque seraient concernées. La question se pose toutefois : si le "booster" est élargi, deviendra-t-il obligatoire pour garder son sésame comme en Israël ?

Le suspense aura été de relativement courte durée.

Alors que divers pays étaient déjà entrés dans des campagnes de rappels, l’agence du médicament suisse tardait encore à communiquer sa décision. Celle-ci est finalement tombée en ce mardi 26 octobre : la 3e dose est autorisée, en priorité – pour commencer du moins – pour les personnes vulnérables et/ou de plus de 65 ans. Condition : que six mois au moins se soient écoulés depuis une vaccination complète. L’OFSP, l’agence de Santé suisse, et la Commission fédérale pour les vaccinations doivent encore se positionner.

Question : les doses de rappel deviendront-elles obligatoires pour conserver son pass sanitaire ?

Concrètement, une dose « normale » de Pfizer pourra être administrée, pour une demi-dose seulement de Moderna. Une différence qu’on devine liée aux derniers aléas relatifs aux effets indésirables de ce dernier, et ayant provoqué son bannissement partiel ou total dans certains pays.

Dans le Matin, on peut lire : « Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et coopération internationale de l’OFSP, a conclu la séance en indiquant que la vaccination de rappel n’était pour le moment pas recommandée pour le grand public. »

« Pour le moment »… et quid de plus tard ?

France : appel à la 3e dose et validité du pass sanitaire en question

Pour les citoyens suisses, la question sera désormais la suivante : faudra-t-il à terme une 3e dose (4e, 5e…) pour conserver son pass sanitaire (certificat Covid) ?

En Israël, c’est déjà le cas : le « green pass » est désactivé pour les vaccinés double dose après six mois. En juillet dernier, seules les personnes à risque ou âgées de plus de 60 ans étaient concernées. En août, le seuil était abaissé à l’âge de 12 ans.

En France, convergence étonnante de calendrier, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal vient tout juste de lancer un appel aux plus de 65 ans, répercuté dans les médias : « Faites-vous vacciner avec la troisième dose ! » Le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy – entre autres – jouait déjà avec l’idée depuis un certain temps. Il confiait récemment au journal Le Monde qu’effectivement les études observaient une baisse de l’efficacité des vaccins après quelques mois. « Au bout d’un moment, le gouvernement pourrait donc décider de conditionner la validité du pass sanitaire à l’administration d’une dose de rappel » lit-on dans Le Progrès le 15 octobre dernier.

Le Conseil fédéral marche-t-il encore sur des oeufs ?

A quelle sauce seront donc mangés les Helvètes ? On peut raisonnablement envisager que le gouvernement marche encore sur des oeufs, avec la perspective de la votation populaire du 28 novembre prochain, ayant notamment pour objet le certificat Covid.

Mais qu’en sera-t-il si la mesure est acceptée dans les urnes ?

 

Sources :

Le Matin : Swissmedic donne son feu vert à la 3e dose

Europe 1 : Covid, faites-vous vacciner avec la 3e dose, appelle Gabriel Attal

Le Progrès (France) : La dose de rappel sera-t-elle obligatoire pour conserver son pass sanitaire ?

Agence Reuters (en anglais) : Israel requires Covid 19 booster shots for stricter « Green Pass »

 

Voir aussi sur CovidHub :

Les articles sur la 3e dose

Scandinavie : Moderna suspendu ou restreint

Les articles sur la votation du 28 novembre 2021

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.