Surmortalité des jeunes en Europe depuis l’été : pourquoi le Sénat français refuse-t-il de publier les données?

Dans une tribune publiée sur France Soir (accompagnée d’une démonstration en vidéo), le statisticien Pierre Lecot s’interroge et s’étonne : « le site Euromomo (European mortality monitoring) propose des indicateurs pour suivre la mortalité des pays européens. Depuis l’été 2021, le nombre de décès des 15-44 ans européens est sorti de la « moyenne normale » calculée par le site, avec un dépassement quasi continu de la zone de surmortalité. Mais de quoi peuvent bien mourir nos jeunes depuis cet été ? »

Précisant que Dr Laurent Toubiana avait déposé le 19 février 2022 une pétition « réclamant que le Sénat fasse procéder à une analyse de la mortalité toutes causes confondues en fonction du statut vaccinal des personnes. Les données existent dans le Système national des données de santé (SNDS). Elles nous permettraient de déterminer précisément la mortalité des personnes vaccinées et non-vaccinées par tranche d’âge et par période, de constater s’il existe ou non une relation entre la date de vaccination et la date de décès. Cette demande, pourtant naturelle et pleine de bon sens, a été refusée sans aucune justification par la commission sénatoriale chargée de faire le tri dans les pétitions. »

Comment et pourquoi le Sénat peut-il refuser une transparence élémentaire sur un sujet aussi grave et important ?! C’est une des nombreuses questions qui reste en suspens…

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.