Une première: victimes des vaccins interrogées par des journaux suisses

Partager

Tamedia, le principal groupe de presse suisse publie un long article de témoignages de victimes d’effets secondaires graves des vaccins Covid. Il est sorti le 12 janvier 2023 dans plusieurs quotidiens alémaniques et romands, dont La Tribune de Genève, 24 Heures (articles disponibles sur abo) et 20 minutes (gratuit, l’espace commentaires a été désactivé après 606 réactions…).

L’article tente cependant de minimiser le nombre de cas

Certes, l’enquête d’Evelyne Rutz tend à minimiser l’importance du phénomène en citant des « estimations » parlant de 0,01 à 0,03% de tous les vaccinés dans le monde qui souffriraient de « syndrome postvac ». Elle cite aussi le porte-parole de Swissmedic (organe de contrôle des produits thérapeutiques): «On peut néanmoins partir du principe qu’il s’agit de réactions très rares.»

L’article ajoute l’avis du responsable des Covid longs à l’Hôpital cantonal des Grisons, Gregory Fretz : Vu le faible nombre de personnes touchées, «il ne faut surtout pas donner l’impression qu’il vaut mieux ne pas se faire vacciner.»

Rappelons que l’étude du cardiologue de l’Hôpital de Bâle Christian Mueller (Covidhub du 1er novembre 2022) établissait que le nombre de myocardites était 800 fois supérieur chez la population vaccinée, atteignant une incidence de 2,8%. Et cela sans comptabiliser les autres effets – cancers,  perturbations du cycle menstruel, fausses couches, paralysies, douleurs articulaires, etc.

Témoignages accablants

Cela dit, la journaliste mentionne les nombreux cas cités par l’association Syndrome postvaccinal Suisse (en allemand seulement). Parmi eux, des témoignages détaillés racontent les souffrances de trois personnes.

Ainsi Janine Wiedemeier, une active trentenaire qui se traîne dans des douleurs et des fatigues depuis des mois après une injection Moderna.

Stefan Nydegger, qui souffre de multiples effets secondaires a dû payer lui même une thérapie de lavage du sang (15’000 francs). Il a perdu son emploi dans le secteur de la santé. Son médecin Andreas Missura reproche aux autorités de ne pas communiquer de manière transparente sur les risques. Il souhaite qu’un centre d’accueil soit mis en place pour les personnes soupçonnant des dommages liés à la vaccination.

Thi Mai Trang Jost est en fauteuil roulant après avoir été vaccinée contre le Covid-19. Elle fait partie des six personnes qui ont porté plainte contre Swissmedic (Covidhub du 19 novembre 2022)

Autre article sur la surmortalité exceptionnelle de 2022

Un autre article repris par la Tribune de Genève fait état de la surmortalité « exceptionnelle et historique » de 10% observée par l’Office fédéral de la statistique. Mais ce phénomène est attribué en premier lieu au Covid et non à la vaccination elle-même.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.