Se vacciner pour protéger les autres: la fin d’une idée reçue ?

Des scientifiques du collectif Réinfocovid proposent une compilation des données de pays à taux de vaccination élevés. Elle montre que l’injection n’empêche pas les regains épidémiques. En France, l’épidémiologiste Martin Blachier renchérit. Il conteste la vaccination générale et qualifie le passe sanitaire d’hérésie, car le vaccin « ne protège pas de la transmission ».

« En Islande, à Malte, en Angleterre et en Israël, alors que plus de 75% de la population est vaccinée 2 doses, l’épidémie semble repartir  » souligne le collectif, avançant quelques données contraires à la doxa vaccinale :

  • La majorité des personnes infectées en Islande sont des personnes vaccinées
  • La majorité des hospitalisés attribués au Covid sont des personnes vaccinées
  • La majorité des patients Covid en Unité de soin intensif sont des personnes vaccinées
  • La majorité des décès attribués au Covid sont des personnes vaccinées

Dans son dernier rapport (du 23 juillet), l’agence anglaise de santé répertorie quant à elle 224 décès pour 28’773 vaccinés double dose contre 165 décès pour 121’402 non vaccinés, tous infectés par le variant delta. Ce qui établit la taux de létalité (IFR) de ce variant à 0.74% chez les vaccinés contre seulement 0.14% chez les non-vaccinés. « Autrement dit, conclut le collectif (composé de pharmaciens, médecins et docteurs ès science), si un vacciné est infecté, il a plus de risque de décéder. »

En France, l’épidémiologiste Martin Blachier – pourtant jusqu’ici conforme à la ligne étatique – a lâché hier « une bombe » (selon l’expression du magazine Télé 7 jours) dans l’émission de Pascal Praud sur C News. Il affirme que l’immunité collective ne pourra pas être atteinte avec la vaccination, et admet que « vacciner les gens pour protéger les autres, ça devient plus discutable », recommandant qu’on vaccine « des gens qui sont à risque » plutôt que l’entier de la population.

Martin Blachier s’est aussi exprimé sans filtre sur RMC en affirmant que le passe sanitaire « est une hérésie » car le vaccin ne protège pas de la transmission, et qu’en réalité, « ce sont les vaccinés qui contaminent les autres… »:

A noter que ces propos sont diamétralement opposés à ceux du ministre genevois de la santé, M. Mauro Poggia, et du Pr Didier Pittet le même jour à la télévision suisse romande (RTS). Les deux ne jurent que par la vaccination générale, M. Poggia invoquant même « une dictature de la minorité » des personnes réticentes à se faire vacciner.

  • Article « La vaccination n’empêche pas les regains épidémiques » sur Réinfocovid : cliquer ici.
  • Article « Vacciner les gens pour protéger les autres, c’est fini » : Martin Blachier lâche une bombe chez Pascal Praud » sur Télé 7 jours : cliquer ici.
  • Émission Infrarouge : « Non-vaccinés, les nouveaux pestiférés? » sur la RTS : cliquer ici.
Nous soutenir
Votre don permet à CovidHub.ch de rester gratuit et d’assurer sa qualité éditoriale.