Forte mortalité vaccinale: silence « criminel » des responsables

Posted by

« Cette vaccination de masse conduit à une mortalité inédite dans l’histoire de la médecine moderne. »

C’est ce qu’assène sans détour Laurent Mucchielli, directeur de recherches au CNRS. Dans un article publié sur le site Mediapart, le sociologue et d’autres membres du Conseil scientifique indépendant de la Coordination Santé (France) s’alarment de l’information donnée par les autorités et les médias sur l’efficacité et la sécurité des «vaccins».

A l’heure qu’il est, plus de 10’000 morts liés aux injections anti-Covid ont été répertoriés officiellement dans l’UE et plus de 6000 aux Etats-Unis, rien que sur le premier semestre 2021. Probablement la pointe de l’iceberg.

La pharmacovigilance des vaccins – et ses résultats – serait dissimulée « car elle menace l’idéologie de la vaccination intégrale portée par les industries pharmaceutiques, les gouvernements et les principaux médias. »

Évoquant une « mortalité grave et inédite », les auteurs estiment que « sa dissimulation l’est plus encore. Soyons clairs : dissimuler d’une façon ou d’une autre un tel danger est tout simplement criminel vis-à-vis de la population. »

Lien vers l’article publié sur Mediapart: cliquer ici.
Auteurs : Laurent MUCCHIELLI (sociologue, directeur de recherche au CNRS), Hélène BANOUN (pharmacienne biologiste, PhD, ancienne chargée de recherches à l’INSERM), Emmanuelle DARLES (maîtresse de conférences en informatique à Aix-Marseille Université), Vincent PAVAN (maître de conférences en mathématique à Aix-Marseille Université) & Amine UMLIL (pharmacien des hôpitaux, praticien hospitalier, unité de pharmacovigilance/CTIAP (centre territorial d’information indépendante et d’avis pharmaceutiques)/Coordination des vigilances sanitaires du Centre hospitalier de Cholet).

Intervention de L. Mucchielli lors de la séance du Conseil scientifique indépendant du 29 juillet 2021.
Version complète :

Conclusion uniquement :

Autres articles