Votation sur la Loi Covid-19 du 13.06.2021

Posted by

Le 13 juin prochain, le peuple sera appelé à voter sur le maintien de la loi Covid-19. Flash-back sur les dérives de cette loi liberticide.

Lorsque des mesures extraordinaires se pérennisent de manière vicieuse dans le temps, il y a danger pour notre démocratie… 13 mois plus tard nous y sommes encore à ces mesures extraordinaires.

Cet état d’urgence permet au conseil Fédéral d’instaurer des mesures d’exception : fermeture des commerces, des écoles, de l’économie, du sport des loisirs et autres mesures sanitaires les plus aléatoires et les plus expérimentales.

En mars 2020, le Conseil fédéral décrétait l’état de nécessité invoquant une “situation extraordinaire”. Les bars, les commerces non essentiels, les lieux de loisirs et de divertissement ont été fermés purement et sèchement. Les prémices d’une loi liberticide et perverse qui allait se prolonger dans le temps.

Dans sa définition, L’état d’urgence est une mesure prise par un gouvernement en cas de péril imminent dans un pays. De fait, certaines libertés fondamentales peuvent être restreinte. Elle n’est pas VOUÉE à se pérenniser comme souhaite le faire le conseil Fédéral.

Nouveau mensonge en date du 18.12.2021, brandissant sa loi ultime, le gouvernement annonce de nouvelles mesures concernant la fermeture notamment des restaurants et centres culturels sont prévues jusqu’au 22 janvier “ Il faut sauver Noël »… Il n’y aura pas de réouverture le 22.01.2021, le conseil Fédéral s’appuie alors sur la loi Covid-19…

Suivi du “Il faut sauver Pâques », il n’y aura pas plus de réouverture et nous y sommes encore….

Finalement le taux de positivité publié quotidiennement sur lesquels s’appuie le conseil Fédéral s’avère être surestimé depuis le mois de janvier. Des faits confirmés par Jonas Montani, porte-parole de l’OFSP au journal Nau.ch
[ https://www.heidi.news/sante/l-ofsp-gonfle-artificiellement-le-taux-de-positivite-au-covid-19?fbclid=IwAR12eYNqGtkkGm1xLyDNZkyCob7rTSobVBt9Dgo3gRKWvSfczNWJonIq5og ]

Des décès pour d’autres pathologies attribués à la Covid comme le mentionne l’article de la Liberte.ch [ https://www.laliberte.ch/news/regions/canton/ce-n-etait-pas-le-covid-598640 ]

Sans parler des tests PCR jugés dans différents pays comme non fiables pour décrété d’un malade Covid. Des faits qui remontent sur des études scientifiques depuis Juillet 2020, sans que le Conseil fédéral n’est mis en place à aucun moment un protocole de régulation auprès des laboratoires…

Grâce à cette incroyable supercherie, et à la loi Covid-19 le conseil Fédéral avance en roue libre au détriment de dégâts collatéraux immensément plus meurtriers : Fermeture des sports, loisirs, économie, port du masque en extérieur et en classe pour les plus jeunes, tests en masse en milieu scolaire, restriction de liberté, de manifestation, test PCR comme valeur du malade Covid, QR code d’identification, pass vaccinal, restrictions et sanctions et j’en passe…

UNE LOI PROLONGÉE JUSQU’EN 2031

Faut-il également rappeler que cette loi a été prolongée par notre cher conseil Fédéral jusqu’en 2031.
Un moyen d’inscrire la mesure d’exception dans la vie du quotidien, une incroyable régression démocratique à laquelle il faut s’opposer.

Alors ne vous y trompez pas lors de la votation du 13.06.2021 si vous ne voulez plus vivre cet autoritarisme à répétition. Nous ne votons pas pour l’année à venir, mais pour une décennie au minimum.

Une décennie à revivre les aléas du conseil Fédéral : ouverture, fermeture, semi-confinement, interdiction, privation, traçage, masque, tests, surveillance QRcode, pass vaccinal et autres délires de ces élites en roue libre.
[ https://www.fedlex.admin.ch/eli/cc/2020/711/fr ]

Une loi en complète opposition avec les fondements que nous assure notre constitution Fédérale :

  • Toute personne a le droit d’être traitée par les organes de l’État sans arbitraire et conformément aux règles de la bonne foi.
  • Tout être humain a droit à la liberté personnelle, notamment à l’intégrité physique et psychique et à la liberté de mouvement.
  • Les enfants et les jeunes ont droit à une protection particulière de leur intégrité et à l’encouragement de leur développement.
  • La censure est interdite.
  • La liberté de l’enseignement et de la recherche scientifiques est garantie.
  • La liberté de réunion est garantie.
  • Toute personne a le droit d’organiser des réunions, d’y prendre part ou non.
  • La liberté économique est garantie. Elle comprend notamment le libre choix de la profession, le libre accès à une activité économique lucrative privée et son libre exercice.
  • La dignité humaine doit être respectée et protégée, L’essence des droits fondamentaux est inviolable.

Des atteintes inacceptables à l’intégrité physique, psychique, économique et sociétal des personnes et des enfants et des violations de nos droits constitutionnels hallucinants.

Cette loi a causé suffisamment de drame économique et sociaux, de fermeture, de faillite et engendré des mesures sanitaires hasardeuses aux résultats catastrophiques si ce n’est meurtrier.

UNE LOI PERVERSE QUI FAIT PRESSION SUR L’ÉCONOMIE :

Pour pérenniser sa loi Covid-19, le conseil Fédéral s’appuie sur un argument qui ne manque pas de toupet.

« La loi Covid-19 permet de prolonger les aides financières, si le NON l’emportait un tel scénario mettrait en péril de nombreuses places de travail ainsi que l’aide d’urgence. »

Ce qui n’est pas le cas, et nous ne voulons pas de dépendance à l’égard de l’État. Le conseil Fédéral nous propose à travers son argumentaire de survire économiquement, alors nous voulons vivre pleinement et en toute autonomie.

C’est précisément CETTE LOI qui à créé un tsunami de drames
économiques, de fermetures arbitraires en faisant régner la peur et une pression économique insoutenable.

VOILÀ L’ARGUMENT DU CONSEIL FÉDÉRAL, nauséabonde quand on sait que ces mesures économico-sanitaire met à mal la santé des entreprises, de leurs salariés et partenaires.

Des centaines de milliers d’entreprises vont souffrir longtemps des mesures actuelles, il est urgent d’y mettre un terme.

Quand le bourreau de l’économie se présente en costume de sauveur, on ne peut que s’attendre à un argument aussi sournois que fallacieux !

Il est en effet plus dangereux d’aller dans un restaurant d’hôtel (autorisé) qu’un restaurant traditionnel (fermé), une terrasse de cafetier est effectivement plus dangereuse (fermé) que les stations de skis (ouvertes), les sports et fitness sont hautement plus contagieux (fermés) que la prostitution (ouvert)… des mesures arbitraires les plus stupides les unes qui entraînent la mort de notre tissu économique.

Le conseil Fédéral voudrait conserver son plein pouvoir en perfusant l’économie à son bon vouloir et au compte goutte tout en faisant pression pour nous imposer d’autres mesures de réouverture. Stratagème vicieux.

De plus ces « soutiens financiers  » annoncés en grande pompe par le conseil Fédéral ne mènent à rien. Certaines des subventions sont ridiculement petites quand d’autres les attendent encore.

Balayons ce grotesque argumentaire qui veut conserver une loi aussi criminelle que sournoise ! C’est le serpent qui se mord la queue.

Flash-back : Avait-il fallu une loi pour venir secourir les banques en 2009 ? Il me semble que le gouvernement avait su trouvé les fonds pour leur venir en aide à l’époque.

Bien entendu qu’il y a des alternatives aux aides, et de bien meilleures alternatives que cette loi Covid-19 pour relancer l’économie en souffrance.

UNE LOI SANS CESSE REMANIÉE AU DÉTRIMENT DE NOS LIBERTÉS :

Encore un cap de franchi dans la frénésie liberticide actuelle de la loi Covid-19 avec le “pass sanitaire”, nos libertés en danger.
Depuis 13 mois, on assiste avec cette loi Covid-19 a délitement inédit de l’État de droit et on s’est habitué à l’inacceptable.
Introduit le 19.03.2021 dans la loi Covid-19 le “pass sanitaire” autrement dit, le passeport vaccinal nous plongera au pays de Xi Jinping.

Un article de loi totalement discriminatoire, une société ou il y aurait des citoyens qui n’ont pas les mêmes droits.

Un sésame qu’il faudrait brandir comme patte blanche pour aller au cinéma, pour aller boire un café, manger au restaurant, aller faire ces courses… Le conseil fédéral ne fixe aucune limite et ce document pourra être demandé sur demande, on n’exclut donc pas le monde du travail…

Est-il de bon ton de rappeler qu’Israël (qui rencontre d’énormes problèmes sur la vaccination de masse) prévoit déjà une re-vaccination tous les 6 mois pour être à jour avec son passeport.

Un signe supplémentaire de l’incroyable régression démocratique à laquelle nous assistons, impuissants, depuis mars dernier, dans un silence politique quasi-total.

Un flicage inacceptable sous prétexte de sécurité sanitaire… Les mesures les plus folles et les plus liberticides ont ainsi été imposées, sans aucun débat démocratique, sous l’influence d’un conseil scientifique qui n’est pas élu et qui n’a donc aucune légitimité démocratique.

VOTATION DU 13.06.2021

En votant NON à la loi Covid-19 le 13.06.2021, vous aidez l’économie à reprendre son souffle, et aux libertés individuelles à reprendre leur place.

Mais surtout, vous stoppez ce déferlement incessant de mesures abracadabrantesques que nous impose ce gouvernement de voyou.

En Belgique, un jugement a été rendu le 31/3/2021 selon lequel le gouvernement doit retirer toutes les mesures visant à contenir le Covid-19 dans les 30 jours.
Motif : base juridique insuffisante. La Ligue des droits de l’homme avait obtenu gain de cause en première instance devant le tribunal administratif de Bruxelles.

Autres articles